Trouvez le meilleur taux pour votre crédit en Belgique

Utilisez notre outil de comparaison de crédits en Belgique pour trouver le meilleur taux pour votre prêt et économiser de l’argent.

Crédit pour intérimaire

: Ce que vous devez savoir !

L’intérimaire se heurte souvent à une multitude d’obstacles lorsqu’il effectue sa demande de crédit. Ailleurs comme en Belgique, les banques sont réticentes à accorder un crédit aux personnes ayant une situation financière instable, et on peut bien les comprendre.

Tu travailles en intérim et tu as besoin de contracter un crédit pour tes divers projets ? Heureusement, la situation actuelle est moins compliquée qu’auparavant. En effet, les banquiers sont de plus en plus compréhensifs et ils sont maintenant nombreux à proposer des offres variées et personnalisables pour satisfaire tout le monde. Quelles solutions pourraient mieux te convenir et résoudre tes problèmes de prêt pour intérimaire en Belgique ? Voyons immédiatement les options qui s’offrent à toi !

 

Intérimaire : c’est chaud pour un crédit bancaire !

Je ne me lasserai jamais de le dire : la banque n’est pas une association d’aide financière. Si ton créancier te prête de l’argent, ce n’est ni pour tes beaux yeux, ni pour ton bien-être (ou peut-être que si, mais tout cela passe au second plan). Avant tout, il effectue un travail comme un autre afin de gagner sa vie et nourrir sa famille ; et c’est pour cela qu’il y a les fameux intérêts. Avant d’accorder un crédit et pour ne pas perdre de l’argent et du temps, le banquier mène donc sa petite enquête. Il te demande de fournir des tas de justificatifs afin qu’il puisse juger ta solvabilité. Tout y passe : les relevés bancaires, les pièces d’identité, les  justificatifs de domicile et surtout les bulletins de paie.

Par ailleurs, il faut noter que certaines banques peuvent rejeter immédiatement la demande venant de certains profils. C’est le cas pour les interdits bancaires, les fichés, les surendettés et surtout les chômeurs. Et au milieu de tout cela, il y a le cas assez particulier des intérimaires et des travailleurs en CDD. Si tu fais partie de ce groupe, ta situation est assez difficile à cerner en matière de crédit et je dois tout de suite avouer que les banquiers ne sont pas vraiment de ton côté.

Mais je suis en intérim et non au chômage

Il est vrai que l’intérim est bel et bien un travail, mais tu dois savoir que le fait d’avoir des missions ponctuelles ne rassure pas ton créancier. Pour être certain que tu puisses rembourser la totalité de tes dettes, le banquier exige que tu disposes de revenus réguliers et sur le long terme. En effet, l’intérim est synonyme de travail temporaire et ce n’est pas ce dont ton banquier a besoin. Dans ce cas, que dois-je faire ?

Ce que je te propose

D’abord, il faut savoir qu’il existe des formules de prêt pour intérimaire, mais tu dois remplir de nombreuses conditions pour pouvoir y accéder. Dans un premier temps, il faut donc déterminer si tu satisfais aux exigences des banquiers qui sont les suivants.

Ta situation professionnelle est-elle stable ?

Pour que tu sois un débiteur intérimaire de confiance, tu dois avoir une situation professionnelle stable. Mais attention, il ne suffit pas de le dire, il faut le prouver avec des missions d’intérim qui s’étendent sur 18 mois au minimum. Et cerise sur le gâteau, il faut des missions sans interruption et qui aient été effectuées au sein d’une même société, au pire, dans un même secteur d’activité.Crédit pour interimaire

Et ton secteur d’activité ?

Si tu exerces dans des secteurs d’activité dynamiques tels que l’hôtellerie, la comptabilité et l’informatique ; tu auras plus de chance. Sinon, tu pourrais bien perdre ton temps surtout si ton travail est plutôt saisonnier.

Des soucis avec d’autres banques ?

Les choses ne vont pas s’arranger si tu as un mauvais profil d’emprunteur. Donc, avant de faire ta demande, vérifie bien ton taux d’endettement qui ne devrait pas dépasser 33%. Ce sera également un plus si tu disposes d’une épargne. Mais le plus important c’est que tu ne dois pas avoir eu d’incident de paiement au cours des 6 derniers mois.

Pas de bol !

J’imagine que tout le monde n’a pas la chance de pouvoir se plier à ces exigences. Si c’est ton cas, ne t’inquiète pas. J’ai encore plusieurs conseils et astuces pour faire fondre le cœur en glace de ton banquier.

Réveille le bon négociateur qui sommeille en toi !

L’intérim n’est pas toujours synonyme de précarité et de soucis financiers. Si c’est ton cas, c’est-à-dire que tes finances sont plutôt en bonne santé, alors les dieux sont de ton côté. Tout ce que tu as à faire c’est de rassurer ton créancier en lui expliquant qu’être intérimaire est un choix et que ton besoin de financement actuel n’est qu’une crise passagère. En plus de fournir une tonne de paperasses, tu devras donc être convaincant et créatif.

À court d’idées ?

Pour convaincre, tu peux expliquer les raisons qui t’ont poussé à opter pour l’intérim. Il ne faut pas hésiter à parler des charmes de ce type de contrat : plus de liberté dans le choix des missions, la chance de se déplacer et voyager plus souvent, pouvoir obtenir les contrats les mieux payés …

Et si tu trouves que c’est nécessaire, tu peux aussi parler de tes perspectives d’emploi, de la durée et de la régularité des missions qui te sont confiées.

Tous les moyens sont bons pour rassurer ton financeur. Bien sûr, je ne te demande pas de mentir. En fonction de ta situation, tu dois trouver les bons arguments et ce sera dans la poche !

Ça ne marche toujours pas …

Si ta situation financière constitue un obstacle et que ton travail n’aide pas vraiment, tu peux tirer profit de tes biens de valeur. Et si tes proches peuvent te soutenir, ce serait idéal !

Utilise tes biens valeureux

Si tes finances ne sont pas vraiment dans un bon état, l’un des meilleurs moyens pour rassurer le banquier est de fournir des garanties. Pour cela, tu peux utiliser tes précieux biens (maisons, voitures, terrains, meubles). Mais fais gaffe ! Cette option n’est envisageable que si tu es certain de pouvoir rembourser ton prêt. En effet, en cas d’impayé, tes biens seront saisis et vendus aux enchères.

Demande du secours auprès de tes proches

As-tu déjà entendu parler de la caution ? Il s’agit d’une ou plusieurs personnes qui s’engagent avec toi pour soutenir ta demande de crédit. Un membre de ta famille ou un ami peut t’aider pour une partie ou pour la totalité des dettes. Cependant, mettez-vous bien d’accord sur la responsabilité de chacun pour éviter les conflits plus tard.

Un conjoint en CDI peut-être?

Pour un intérimaire, conjoint en CDI et prêt bancaire pourraient bien faire bon ménage aux yeux des prêteurs. En effet, avec un CDI, votre ménage bénéficie d’une situation financière plus ou moins stable et à deux vous pourrez rembourser le crédit. Donc si tu as cette chance, n’hésites pas à le mentionner dans ton dossier.

J’allais oublier !

Pour maximiser tes chances d’obtenir un crédit pour intérimaire en Belgique, il serait préférable que la durée de ton prêt soit plus courte que celle de ta mission. Ainsi, les risques d’impayé seront moindres : la banque pourra t’accorder un crédit, car tu auras une situation financière stable avec des revenus réguliers durant toute la durée des remboursements.

Le P2P ou le PAP: ta dernière carte

Si aucune banque et institution financière ne veulent t’accorder un prêt, il reste le prêt entre particuliers. Bien que ce type de crédit soit jugé dangereux avec un risque élevé de se faire arnaquer, il existe de nombreuses façons de ne pas tomber dans les pièges. Par ailleurs, il comporte aussi de multiples avantages : la procédure est simple et rapide, il y a moins de conditions et c’est plus accessible.

Si tu souhaites tenter ta chance, fais très attention et choisis uniquement des plateformes fiables comme Mozenno. Et concernant les différentes astuces pour différencier les offres sérieuses des arnaques, j’en parle dans mon autre article Tout savoir sur le prêt entre particuliers.

Concernant la nature de ton crédit intérimaire en Belgique

Même si tu as tout à fait le droit de demander n’importe quel type de prêt (crédit affecté, prêt personnel, prêt immobilier et autres), tu dois savoir que ton choix pourrait affecter la décision du banquier. En effet, à cause d’un mauvais choix, le créancier pourrait refuser ta demande et ce serait vraiment dommage. Pour éviter ce gâchis, voici quelques conseils.

  • Il est préférable d’opter pour les crédits affectés, destinés à financer des projets précis : l’achat d’une nouvelle voiture, le paiement des factures ou l’achat d’un four pour préparer de délicieux repas pour ta petite famille …
  • Il faut éviter de contracter un crédit pour financer des dépenses superficielles. Au cas où tu pensais utiliser ton prêt pour partir en vacances, tu vas devoir y renoncer.
  • Dans le cas d’un crédit pour l’achat d’un bien immobilier, il est conseillé de rester réaliste et raisonnable quant au choix du bien à acquérir. Eh oui, tu devras donc faire une croix sur la villa avec piscine !

Bien que la procédure de demande d’un crédit pour intérimaire soit plus longue et plus difficile, il existe quand même de nombreuses solutions pour satisfaire tout le monde, peu importe son profil et ses besoins. Tu peux également te renseigner auprès de ton agence d’intérim. Grâce à un partenariat avec des banques, certaines agences proposent des crédits aux employés. J’espère que mes conseils te seront utiles et que tu pourras bientôt recevoir d’excellentes nouvelles de ta banque !