Trouvez le meilleur taux pour votre crédit en Belgique

Utilisez notre outil de comparaison de crédits en Belgique pour trouver le meilleur taux pour votre prêt et économiser de l’argent.

Crédit pour étudiant

: Ce que vous devez savoir !

 

Tu viens d’obtenir ton CESS et il est maintenant temps de penser aux études supérieures ? Tout le monde sait que les frais d’études à l’université sont coûteux et qu’il est souvent difficile pour des parents aux revenus modestes de subvenir entièrement à ce type de dépenses. Heureusement, il y a les bourses. Mais là encore, ce ne sont pas tous les étudiants qui peuvent en bénéficier et quelquefois, il ne s’agit que d’un financement partiel. L’un des meilleurs moyens pour s’en sortir serait donc d’avoir recours à un prêt étudiant.

À ce sujet, comment faut-il s’y prendre ? Décrocher un crédit pour tes études peut être facile, mais il y a pas mal d’informations à connaître avant de se lancer.  Accroche-toi bien, je vais répondre à toutes tes questions.

Cher étudiant, un aperçu de ce qui t’attend

Si tu n’as pas encore fait tes petites recherches et que tu ne sais pas à quoi t’attendre concernant les frais d’études, laisse-moi te montrer. C’est officiel, le coût des études supérieures en Belgique n’a pas fini d’augmenter. Globalement, le prix annuel variait de 8.000 à 12.000 euros en 2018, mais il ne faut pas oublier que tout dépend des cas de chacun.

Crédit pour étudiant avec diplomeC’est-à-dire ?

Le budget à prévoir dépendra de ta situation et de tes choix. Iras-tu à l’université ou dans les hautes écoles ? Par ailleurs, le coût sera moindre pour les étudiants qui n’auront pas besoin de louer un kot. Eh oui, avoir son école près de la maison comporte des avantages. On a la possibilité de rester habiter dans la maison des parents et d’éviter de payer des loyers.

Et si par malchance tu dois louer un kot, sache que le loyer variera en fonction de la région. Pour clore cette partie, il ne faut pas oublier de prendre en compte le choix d’études. Effectivement, certaines études nécessiteront l’achat de matériels coûteux, donc plus d’investissement. Mais arrêtons maintenant le blabla et entrons dans le vif du sujet !

Le prêt étudiant, la galère pour certains

En tant que jeune étudiant, peux-tu emprunter ? C’est certainement la première question qui te trotte à la tête. Alors il faut savoir que, comme tous les autres types de crédit en Belgique, le prêt étudiant est règlementé afin de protéger le créancier et le client.

En général, un prêt est une somme allouée à une personne dans le besoin. L’argent peut être utilisé pour diverses dépenses, mais le bénéficiaire se trouve toujours dans l’obligation de rembourser le capital avec les intérêts. Du coup, comment un étudiant qui n’a pas de revenus réguliers peut-il bien rembourser un crédit ? C’est un autre problème que j’éclaircirai un peu plus bas, car pour le moment, notre principal souci c’est l’âge.

Par « étudiant », on parle de qui au juste ?

Bien sûr, on parle de tous les étudiants : les enfants et les jeunes qui effectuent des études.  Eh oui, tous les étudiants peuvent bénéficier d’un financement, car il existe des formules de prêt adaptées à chacun : les mineurs comme les majeurs.

La majorité, ça a ses avantages

Comme le dit la loi, n’importe qui peut contracter un crédit du moment qu’il soit majeur, c’est-à-dire que le demandeur doit avoir 18 ans au moins au moment de la signature du contrat. Pour les étudiants majeurs, il n’y a donc aucun souci. Ils peuvent déposer un dossier auprès de banque afin de bénéficier d’une certaine somme pour venir à bout de ces frais d’études parfois astronomiques.

Et si j’ai moins de 18 ans ?

Malheureusement, c’est sans appel : les mineurs sont des incapables civils et ils ne peuvent donc pas contracter un crédit. Bien que tu penses que ce soit uniquement dans l’intérêt de la banque, la loi souhaite protéger les mineurs contre des actes qu’ils pourraient regretter plus tard.

Au secours papa, maman !

Comme je l’ai dit plus haut, le mineur peut bénéficier d’un prêt … indirectement. En effet, il est toujours possible pour les parents de souscrire un prêt pour financer les études de leurs enfants mineurs. Je sais que ce n’est pas l’idéal, mais c’est déjà une solution en attendant d’avoir 18 ans. Plus tard, si le mineur souhaite participer, il pourra aider ses parents pour le remboursement.

Revenons-en à la question du salaire

En réalité, je n’ai pas tout dit concernant le prêt étudiant des majeurs. Avoir 18 ans n’est pas vraiment suffisant pour contracter un crédit. En effet, il faut aussi avoir des revenus stables, c’est-à-dire un travail. Alors je sais qu’à ton âge, tu ne penses peut-être pas encore à cela, mais si tu souhaites réellement profiter d’un prêt  (sans demander l’aide de papa et maman), tu vas devoir trouver un boulot d’étudiant. Ainsi, tu pourras utiliser ton salaire pour rembourser les dettes (et avoir de l’argent de poche aussi). Le petit plus dans cette situation c’est que les banques prennent en compte qu’un petit boulot ne permettra jamais de devenir riche. Du coup, elles proposent des mensualités plus légères, avec 100 ou 200 euros par mois.

Eh !

Il faudra bien choisir ton boulot. L’idéal serait d’avoir un job à temps partiel pour qu’il ne soit pas un obstacle pour tes études plus tard. Même si un travail à temps plein est mieux rémunéré, tu dois aussi penser à ton emploi du temps d’étudiant.

Aucun boulot en vue ?

Si tu n’as pas le temps pour un job ou que tu n’as pas encore trouvé un poste alors que tu as besoin d’un financement dans l’immédiat, tu ne pourras pas te passer de l’aide de tes parents. En effet, ces derniers vont devoir contracter le crédit pour toi et tu signeras en tant que co-emprunteur.

Le prêt étudiant, c’est quoi?

Le prêt étudiant est un prêt sous la forme de crédit à la consommation pour financer les différentes dépenses liées aux études. Le montant à emprunter varie de 1.250 euros à 100.000 euros, mais il dépend surtout de chaque banque. La durée de remboursement peut s’étaler sur 6 à 120 mois, avec un taux et des mensualités fixes.

Attention !

Bien qu’il soit possible d’emprunter une somme aussi importante, il ne faudra pas oublier que si le montant du prêt est énorme, le remboursement sera encore pire. Bref, tu ne dois pas te laisser tenter. Ne demande que ce dont tu auras besoin.

Un prêt étudiant, pourquoi ?

Avec ton crédit étudiant, tu pourras :

  • Payer les frais d’études et devenir totalement autonome
  • Payer tes loyers de kot ou ta collocation
  • Effectuer quelques travaux dans ton kot pour rendre l’endroit plus confortable et ainsi améliorer ta productivité
  • Payer tes études à l’étranger
  • Acheter les fournitures
  • Payer les voyages d’études
  • Acheter les équipements nécessaires, comme un ordinateur
  • Acheter des livres et autres matériaux

Quelles sont donc les options ?

En tant qu’étudiant, trois principaux choix s’offrent à toi : le prêt affecté, le prêt personnel à tempérament et la ligne de crédit. Lequel choisir ?

Le prêt affecté

Comme son nom l’indique, le prêt étudiant affecté est un prêt spécialement octroyé pour financer les études. Il s’agit d’une option intéressante puisque le coût de ce type de crédit est moins important (pour la majorité des étudiants, le « moins cher » est certainement une priorité). Par contre, il est nécessaire de fournir des justificatifs d’utilisation pour que les fonds soient débloqués (factures et autres).

Le prêt personnel

Pour les étudiants qui ne veulent pas perdre du temps à rechercher tel ou tel justificatif, il serait préférable de faire la demande d’un prêt personnel à tempérament. Avec ce crédit, tu pourras financer n’importe quel besoin et tu ne n’auras aucun compte à rendre. Tu pourras même utiliser les fonds pour acheter une moto si tu le souhaites. Malgré la tentation, n’oublie pas qu’il faudra rembourser ton crédit, donc ne dépense pas l’argent n’importe comment.

La ligne de crédit

La vie estudiantine est pleine de surprise et tu peux faire face à des dépenses imprévues même quand tu as fini de payer la totalité des frais d’études. Pour limiter les effets de surprise, il serait peut-être sage d’avoir une réserve d’argent comme une ligne de crédit. Ainsi, tu pourras bénéficier d’une certaine somme à tout moment.

Comment ça marche ?

Une certaine somme est mise à ta disposition et il te suffira de piocher dans ton compte à chaque fois que tu en auras besoin. Le remboursement s’effectue mensuellement, mais c’est plus flexible puisque tu peux l’étaler sur plusieurs mois ou années.

Comment bien choisir son prêt étudiant ?

En général, il n’existe pas de prêt idéal. Le choix du type de crédit dépend uniquement de la situation de chacun. En revanche, choisir un crédit ne consiste pas seulement à décider entre prêt perso et ligne de crédit. Il y a aussi le «coût de l’emprunt» qui est un facteur important. En effet, en tant qu’étudiant, tes finances sont fragiles et contrairement aux travailleurs, tu ne pourras donc pas tout te permettre. Du coup, la seule chose à faire c’est d’opter pour le crédit le moins cher. Crois-moi, c’est la descente aux enfers assurée si tu contractes un prêt trop cher.

Alors, un crédit pas cher : comment ?

Très bonne question ! Il ne sera pas facile de trouver le taux le plus bas parmi une centaine d’offres. Heureusement que je suis là avec mes conseils efficaces. Le seul moyen de trouver l’offre la plus abordable c’est de comparer. Mais là encore, c’est compliqué. En effet, comment peut-on comparer autant d’offres ?

Fais du sport !

Pour faire simple, tu vas devoir faire le tour des banques de ta région pour te renseigner sur les offres disponibles. Oh oui, c’est du sport, crois-moi ! Il faut récolter le maximum d’informations pour pouvoir ensuite comparer. Plus tu auras d’informations, plus tu auras d’options et plus tu auras de chances de trouver le taux le moins cher.

Un peu d’exercice intellectuel aussi peut-être ?

Malheureusement, la tâche ne s’arrête pas à une marche de quelques dizaines de kilomètres. Une fois que tu auras les informations en main, tu devras procéder à la comparaison. Pour cela, tu devras te baser sur quelques critères tels que le TAEG, le coût total de l’emprunt, les frais annexes, l’assurance, les pénalités en cas de retard ou défaut de paiement. Bref, c’est tout une analyse qui peut prendre encore quelques heures. Pour en apprendre davantage, je t’invite à lire mon article détaillé comment obtenir un crédit pas cher.

Les frais annexes surtout

Si tu ne veux pas d’un prêt cher, garde un œil particulièrement sur les frais annexes, surtout les frais de dossier. Avec un prêt zéro frais de dossier, le coût total de l’emprunt pourrait être plus accessible. Renseigne-toi également sur les frais supplémentaires en cas de non-remboursement, ainsi que les pénalités pour les remboursements anticipés.

La comparaison, ce n’est pas ton truc ?

Franchement, visiter toutes les banques de la région ce n’est pas mon truc non plus. Si tu as la flemme ou que tu n’as pas le temps, je connais un moyen super-simple et efficace pour te permettre d’économiser du temps, de l’argent et de l’énergie. Le mot magique c’est « comparateur en ligne de prêt étudiant ». Avec cet outil, il suffit de quelques clics pour avoir un classement des taux les plus bas du marché. Pour cela, il faut avoir une bonne connexion Internet, choisir un comparateur fiable (ne cherche pas loin, il y en a sur ce site même) et remplir le formulaire.

Mon mot de la fin

Ami étudiant, il faut toujours se rappeler qu’en souscrivant un crédit, tu t’engages sur le long terme. Évite donc de demander une somme trop importante qui pourrait alourdir tes finances et impacter ta situation professionnelle et financière plus tard. Prendre un prêt c’est devenir responsable, donc commence déjà par bien réfléchir au montant que tu vas emprunter. Avec mes bons conseils, je suis certain que tu pourras décrocher un prêt et entrer enfin dans le monde des études supérieures. Sur ce, bonne chance et bonne rentrée universitaire!