Trouvez le meilleur taux pour votre crédit en Belgique

Utilisez notre outil de comparaison de crédits en Belgique pour trouver le meilleur taux pour votre prêt et économiser de l’argent.

Crédit refusé

: Ce que vous devez savoir !

 

Ce que je vais t’apprendre n’est certainement pas nouveau pour toi : ton banquier n’est pas ton ami. Tu ne peux t’en rendre compte qu’au moment où ton dossier de demande de crédit se retrouve rejeté parce que tu n’as pas rempli telle ou telle condition.

Face à un refus alors qu’on a un besoin urgent d’argent, on a souvent tendance à adopter la mauvaise attitude : baisser les bras. Mais si ce n’est pas l’abandon, quelles sont donc les options ?

Je ne vais pas te mentir, il y a du pain sur la planche. Heureusement, je suis là. Je vais donner mon maximum pour améliorer tes chances d’obtenir un prêt afin que tu puisses financer tes projets dans les meilleurs délais.

Si tu n’es pas vraiment un adepte de la lecture, tu vas devoir te faire violence, car toutes les informations dont tu as besoin sont rédigées dans cet article. Assieds-toi confortablement, prends ton courage à deux mains et … C’est parti !

 

Crédit refusé : à qui la faute?

Quand on se prend un « non » de plein fouet, on a envie de trouver immédiatement le coupable afin d’avoir des explications concernant le refus. Bien sûr, dans le cadre d’une demande de crédit, il n’y a pas vraiment de coupable à pointer du doigt. Cela peut simplement être dû à l’inobservation des conditions de la banque.  Lesquelles exactement ? Avant d’expliquer le « pourquoi » de la situation, il y a certains points à mettre au clair concernant les crédits bancaires.

Le banquier, un travail comme un autre

Suite à ce refus, tu dois certainement en vouloir à celui qui n’a pas validé ta demande. Avant que tu ne t’en prennes à ton banquier, tu dois savoir qu’il ne faisait que son travail. En effet, avant d’accorder un crédit à un client, le banquier doit s’assurer que celui-ci puisse vraiment rembourser le capital emprunté ainsi que les intérêts. Une négligence du banquier lors de l’étude d’un dossier pourrait occasionner une grosse perte de temps et d’argent pour la relance et le recouvrement des dettes. C’est la raison pour laquelle l’octroi d’un crédit ne se fait pas à la légère. Par ailleurs, il n’existe pas de droit de crédit et le banquier peut parfaitement rejeter une demande sans avoir à se justifier.Crédit refusé

D’un côté, il ne faut pas oublier qu’un refus de crédit n’est pas la fin du monde. Au contraire, cela arrive une fois sur deux et il existe bel et bien des solutions pour s’en sortir. Mais afin de remédier au problème, il faut d’abord en connaître la source. Cherchons donc ensemble quelles peuvent être les raisons du refus de ton crédit.

La fichue liste noire

As-tu déjà eu un incident de remboursement de crédit auparavant ? Si oui, il est fort possible que ce soit la raison du rejet de ta demande. En effet, si tu as déjà contracté un crédit et que tu ne l’as pas remboursé (retard ou défaut de paiement), ton créancier a peut-être signalé l’incident à la Banque Nationale de Belgique.

Une fois inscrit dans la liste noire de la Centrale des crédits aux particuliers, il te sera difficile de trouver une banque qui accepterait de t’accorder un crédit. En effet, tous les organismes de crédit se trouvent dans l’obligation de consulter le fichier avant de valider une demande de prêt. Si le client est inscrit, la demande sera refusée.

Mais comment savoir ?

Généralement, le fiché reçoit une notification du créancier à l’origine de l’inscription. Toutefois, si tu n’as pas reçu de notification mais que tu as un doute, tu peux te renseigner auprès des guichets de la Banque Nationale en te munissant de ta carte d’identité. Une demande par voie postale peut aussi faire l’affaire. Par contre, si tu as une carte d’identité électronique (Eid) ainsi qu’un lecteur de cartes, tu n’auras pas à te déplacer. Il suffira de faire la demande sur le site de la Banque Nationale de Belgique.

Si tu souhaites apprendre plus sur le fichage et les crédits pour fichés, renseigne-toi ici (encore plus de lecture ? Oui, je sais).

Un profil d’emprunteur douteux peut-être ?

Une demande de crédit est toujours soigneusement étudiée. Afin de savoir si le demandeur a la capacité financière pour rembourser l’emprunt, le banquier se base sur les points suivants :

  • Les revenus du demandeur : ils doivent être suffisants, réguliers et pérennes. Un travailleur occasionnel tel qu’un salarié en CDD ou un intérimaire aura donc plus de difficulté à obtenir un prêt, contrairement à un travailleur en CDI.
  • Le taux d’endettement : c’est l’un des points les plus importants lors de l’évaluation d’une demande de crédit. Le créancier doit vérifier si le demandeur n’a pas d’autres prêts en cours et il doit s’assurer que le taux d’endettement ne dépasse pas les 30%.
  • Le reste à vivre : il s’agit de la part du salaire qui reste après le paiement des charges fixes. Le demandeur de crédit doit donc disposer d’un reste à vivre suffisant (pour faire face aux imprévues), sinon cela pourrait compromettre ses chances d’obtenir un prêt.

Une situation de médiation de dettes

Si tu te trouves dans une situation de médiation de dettes, cela peut également expliquer le refus de ton banquier. En effet, la médiation de dettes prouve que tu as du mal à t’en sortir avec tes crédits en cours et aucun créancier n’acceptera de courir le risque à nouveau. D’ailleurs, il n’est pas recommandé de s’engager dans un nouvel emprunt, vu l’état de tes finances. Le mieux serait de régler d’abord cette situation. Tu pourras ensuite déposer une nouvelle demande quand tu auras remboursé tes dettes antérieures.

C’est la banque tout simplement !

Si tu as fait le tour de la question et que tu n’arrives pas à trouver les raisons du rejet de ta demande, ne te casses pas la tête plus longtemps parce que c’est la faute de la banque. Si ton dossier a été refusé alors que tu n’es ni surendetté, ni fiché, ne cherche pas plus loin. Comme tu le sais déjà, chaque banque a sa propre politique et chaque établissement de crédit impose ses propres conditions. Peut-être que tu n’as pas satisfait à l’une des ses préalables. Il ne faudra pas chercher à comprendre. D’ailleurs, le banquier peut refuser sans avoir à se justifier, donc le mieux serait de passer à autre chose.

Au secours, que faire ?

Une fois que tu auras découvert les raisons du refus, tu pourras essayer parmi l’une des solutions proposées ci-dessous. Cela peut prendre un certain temps et tu devras toujours persévérer même si tu essuies plusieurs échecs.

Première option : tenter sa chance ailleurs

Comme il a été dit précédemment, si le problème ne provient pas de toi et de ta situation financière, c’est qu’il provient de ta banque. Face à un premier refus, le mieux serait donc de tenter ta chance ailleurs. En fonction de tes besoins (prêt personnel, crédit affecté, prêt immobilier ou autres) et de ta situation (fiché, intérimaire, CDD), tu devras trouver l’organisme de prêt le plus adapté. En effet, les banques sont de plus en plus nombreuses à accorder un crédit au profil douteux. Renseigne-toi donc et dépose ton dossier en respectant la procédure propre à chaque agence, ainsi que les pièces justificatives exigées.Credit accepte

Revenir dans le camp des gentils, celui des réglos

Si tu as sombré dans le camp des interdits bancaires, il est grand temps pour toi de revenir du bon côté. En d’autres termes, si tu es fiché et que tu souhaites profiter d’un crédit sans avoir à subir tous ces obstacles, le mieux serait de régulariser ta situation dans les plus brefs délais.

Garantie : où es-tu ?

Dans le cas où c’est ta situation financière qui te fait défaut (taux d’endettement trop élevé, ressources insuffisantes …), tu peux avoir recours aux garanties pour rassurer ton créancier. En effet, ton banquier craint que tu ne puisses pas rembourser la dette. Tu dois donc lui faire comprendre par tous les moyens que tu seras solvable.

  • Les garanties réelles : ce sont les biens de valeur appartenant au demandeur et qui sont mis en gage ou en hypothèque. Le bien devrait avoir une valeur au moins égale à la somme demandée. Ainsi, en cas de non-paiement, le gage sera saisi par le créancier et vendu aux enchères afin de recouvrer la créance.
  • Les garanties personnelles : il s’agit d’une ou plusieurs personnes qui se portent caution pour assurer le remboursement du crédit en cas de défaut du client. La personne peut être caution partiellement ou en totalité.

Revoir ses attentes à la baisse

Si ta situation financière n’est pas vraiment au top, il serait peut-être préférable de revoir tes attentes à la baisse. Eh oui, au lieu de demander une somme astronomique, contente-toi d’un petit crédit. D’ailleurs, j’en profite pour te mettre en garde contre le surendettement. Il ne faut emprunter que ce dont tu as besoin et prends toujours en compte tes ressources.

À la recherche du bon organisme de prêt ?

Comme je viens de dire plus haut, le succès d’une demande de crédit repose en quelque sorte sur le choix de la banque. Cette théorie est surtout valable pour les demandes de crédit de certains profils jugés à risque (surendetté, inscrit dans la liste noire de la Banque nationale et autres). Que ta situation soit particulière ou non, tu devras donc dénicher la banque qui puisse t’accorder le montant dont tu as besoin, à des conditions acceptables.

Mais comment peut-on trier toutes les banques ainsi que les offres qui existent en Belgique ? La meilleure option consiste à faire appel à un courtier en crédit. Dans un premier temps, il t’aidera en étudiant ton dossier et la faisabilité de la demande. Par la suite, il t’indique les banques les plus adaptées à ton cas. Le courtier expert peut aussi t’assister tout au long de la procédure de demande : renseignement, comparaison des offres disponibles, constitution de dossier et négociation auprès de la banque.

Tu peux aussi utiliser notre site wikileaks.be pour trouver le meilleur taux et faire tes demandes en ligne.

Terminus, tout le monde descend !

Comme tu as pu le constater tout au long de ta lecture (oui, elle était longue celle-là), il existe de nombreuses façons d’obtenir le financement dont tu as besoin. Malgré les blocages, tu dois juste rester calme et toujours tenter ta chance ailleurs. Il va sans dire que tu devras t’armer de patience et de persévérance pour arriver à tes fins. Sur ces mots, je te souhaite bon courage !