Crédit pour personne fiché à la bnb

: Ce que vous devez savoir !

 

Lorsqu’il est question de crédit bancaire, il n’y a rien de plus effrayant que de se retrouver inscrit à la Banque Nationale. Le fichage est d’ailleurs l’un des principaux problèmes des demandeurs de crédit, en France comme en Belgique. Une fois que ton nom figure sur la liste noire, tu auras de grandes difficultés à trouver une autre banque qui accepterait bien de t’accorder un nouveau crédit. Si tu te retrouves dans cette situation actuellement alors que tu as besoin d’argent, je connais plusieurs façons de te sortir du pétrin.

Cependant, il faudra être patient, car les solutions que je vais te proposer peuvent prendre du temps. Sans plus tarder, partons donc ensemble à la recherche de ton crédit pour fiché !

Fiché bancaire, on en parle d’abord ?

Oui, je sais qu’il te tarde de découvrir les solutions à tes problèmes, mais bien comprendre le système de fichage de la Banque Nationale de Belgique constitue une étape importante vers la résolution de tes soucis. La majorité des Belges ont en certainement déjà entendu parler, mais peu savent de quoi il en retourne réellement. Qu’est-ce que cela implique ? Pourquoi et comment en sortir ?  Ce sont des questions que tu dois certainement te poser et auxquelles je vais répondre immédiatement.Crédit pour fiché à la banque nationale belge

BNB et fichage en quelques mots

Commençons par les bases. La Banque Nationale de Belgique dispose d’une centrale des crédits aux particuliers (CPP) qui est composé de deux volets : un volet positif et un autre négatif. Dans le premier, on retrouve la liste de tous les crédits contractés : chaque établissement financier se trouve dans l’obligation de renseigner à la Banque Nationale tous les crédits qu’ils ont accordés. Tandis que le second volet liste tous les défauts de paiement quel que soit le type de crédit : prêt à tempérament, crédit immobilier et autres.

Comment ça marche ?

Quand tu contractes un crédit, ta banque doit informer la BNB et cette dernière inscrit alors ton dossier dans le volet positif. Mais si tu n’arrives pas à rembourser plus de trois mensualités consécutives, tu te retrouves dans la liste noire et c’est là que tout se gâte !

Fiché bancaire, synonyme de galère

Être inscrit dans la liste noire de la BNB n’est pas une partie de plaisir, les conséquences sont lourdes. Le plus gros inconvénient c’est que tu ne pourras plus contracter de nouveaux crédits, car toutes les banques seront au courant de tes antécédents. Et le pire, c’est que tout cela peut durer 10 ans si tu ne régularises pas ta situation.

La saisie de tes biens, un autre problème à l’horizon !

Loin de moi l’idée de créer la panique, mais il est tout à fait possible que la banque entame une procédure de saisie contre toi si tu ne rembourses pas tes dettes. Eh oui, tes revenus et tous tes biens pourraient bien y passer donc il serait plus sage de vite rééquilibrer tes finances.

Tout ça pourquoi au juste?

Il est tout à fait normal que tu sois furieux contre ce système et tu dois te demander l’utilité d’une telle base de données. Eh bien, il faut savoir que le fichage permet de protéger le créancier, mais également les demandeurs de crédit.

Moins de risques pour le créancier

Une personne est inscrite à la Banque nationale de Belgique, car elle n’a pas pu rembourser son crédit. Et avant d’accorder un prêt, la banque doit toujours vérifier si le client n’est pas fiché. Ainsi, le fichage permet aux créanciers de ne pas perdre du temps et de l’argent en prêtant à client qui n’est pas solvable.

Halte au surendettement !

Aussi surprenant que cela puisse être, tout ceci est également dans ton intérêt. En effet, tu n’as pas pu rembourser ton crédit à cause de ta situation financière désastreuse, non ? Alors, emprunter à nouveau ne ferait qu’empirer ta situation. Tu croulerais sous les dettes et il te serait vraiment difficile d’en sortir.

Fiché ou pas, comment savoir ?

Personne ne se retrouve dans la liste noire du jour au lendemain. Tu as eu plusieurs impayés, c’est la raison pour laquelle tu es interdit bancaire. Si tout cela est encore flou, voici quelques précisions.

Tu es interdit bancaire si …

Prêt à tempérament

-défaut de paiement de trois mensualités successives

-défaut de paiement trois mois après la date d’échéance

Ouverture de crédit

-non-paiement du montant total un mois après le délai fixé

-non-paiement trois mois après la date d’échéance (totalité ou en partie)

Crédit hypothécaire

-non-paiement un mois après une mise en demeure par lettre recommandée

-non-paiement trois mois après la date d’échéance (en partie ou en totalité)

 

Besoin d’une confirmation ?

Il est vrai que toutes ces conditions peuvent être source de confusion. Si tu n’as pas envie de te casser la tête et que tu veux avoir la confirmation de ton inscription à la Centrale des Crédits aux Particuliers, tu peux te renseigner directement à la Banque nationale.

Pour cela, trois options s’offrent à toi :

  1. Se rendre directement aux guichets de la Banque Nationale de Belgique
  2. Envoyer une demande écrite par voie postale, avec une copie de ta carte d’identité
  3. Consulter le site de la Banque à condition d’avoir une carte d’identité électronique (Eid) et un lecteur de cartes

Alors comment se déficher ?

Il est évident qu’avec toutes ses sanctions, personne n’a envie de voir son nom dans la liste noire trop longtemps. Pour s’en sortir, il n’y a pas mille solutions : tu dois régulariser ta situation dans les plus brefs délais.

Donc je paie, je suis clean ?

Euh… pas vraiment ! Il faut savoir qu’il existe aussi le fichage ouvert et le fichage zéroté. En remboursant tes dettes, tu passes du fichage ouvert au fichage zéroté. Ce n’est pas encore l’idéal, mais cela indiquera aux créanciers que ta situation financière est en train de s’assainir et tu auras plus de chance d’avoir un crédit sous certaines conditions. Mais là encore, tes données seront conservées dans la catégorie « crédits avec défaut de paiement régularisé » pendant douze mois après le paiement total de tes dettes.

Attention !

Les fichés ne peuvent plus bénéficier des modalités de remboursement classiques. Fini les mensualités, il faut rembourser la totalité avec tous les frais de dossier et les frais de recouvrement. Je sais, ta situation financière est déjà chaotique et tu dois encore payer la totalité pour te déficher ? Cela ne te facilite pas la tâche et la meilleure solution serait de négocier auprès de ta banque.

Au final, « fichage » égal « pas de crédit »?

Heureusement pour toi, la situation n’est pas aussi désespérée. Il existe bien des banques qui prennent le risque en accordant des crédits aux personnes fichées. Cependant, tu vas devoir faire de longues recherches, car ces institutions sont très rares. Sans oublier qu’il faudra remplir plusieurs conditions avant de voir ta demande validée.

Le prêt propriétaire

Si tu es propriétaire d’un bien immobilier (maison, terrain), tu auras plus de chances d’obtenir un prêt même si ton nom figure dans la liste noire de la Banque nationale de Belgique. En général, les banques acceptent de courir le risque, car en cas de défaut, elles pourront saisir le bien immobilier, le vendre aux enchères pour payer tes dettes. Avant de t’engager à nouveau, il faudra donc bien réfléchir, car tu ne pourras pas faire marche arrière. Est-ce vraiment nécessaire d’emprunter ? Si oui, assure-toi d’emprunter le minimum en fonction de tes ressources.

Le prêt social

Si tu as un revenu modeste, tu peux demander un prêt social. Il s’agit d’un crédit hypothécaire que tu pourras utiliser pour devenir propriétaire d’un logement ou pour effectuer des travaux de rénovation chez toi. Le crédit social est une option intéressante dans la mesure où tu ne peux pas accéder à des prêts classiques.

Puis-je en faire la demande ?

Tu t’en doutais certainement, le crédit social est fait pour toi si tu remplis certaines conditions. En effet, tu dois :

  • Être majeur et avoir moins de 76 ans à la fin de ton crédit
  • Avoir deux enfants au maximum
  • Avoir un travail en CDI et avoir une rémunération annuelle inférieure à 53.900 euros
  • Être domicilié en Belgique et ne pas être déjà propriétaire d’un autre bien

Puis-je utiliser les fonds comme bon me semble ?

Déjà, tu dois utiliser le prêt pour l’achat d’une résidence principale. Si tu pensais acheter une maison de vacances ou un autre type de logement, fais une croix dessus. Par ailleurs, le montant du bien acheté sera également contrôlé par l’établissement et il ne pourra pas dépasser un certain seuil.

En plus

Tu devras habiter dans le nouveau logement jusqu’à l’échéance de ton prêt. Mais ce n’est pas tout, il faudra aussi contracter une assurance-vie et une assurance incendie. Et au cas où tu voudrais revendre la maison, tu devras d’abord payer le montant total de ton emprunt (je pense que c’est normal quand même).

Oups!

Même si le crédit social semble alléchant et parfaitement adapté à ta situation, je dois te faire part de ses quelques inconvénients. En effet, la procédure pour une demande de crédit social est plus longue et plus difficile que pour un crédit classique. Et si la somme est destinée à la rénovation de ton logement, tu devras justifier la nécessité des travaux et tu ne pourras pas décider du montant. Eh oui, c’est l’établissement qui fixera le montant.

Les courtiers

Comme il a été dit plus haut, il existe des organismes qui peuvent valider une demande de prêt même si le client est fiché à la BNB. Mais puisque ces organismes sont rares, le mieux serait de passer d’abord par des courtiers. Ces derniers pourront étudier ta situation financière dans les moindres détails afin de proposer des solutions plus adaptées. Ensuite, ils t’orienteront vers la meilleure adresse et ils pourront même t’aider à monter ton dossier : qui contacter ? Que faire ? Quelles pièces fournir ? Quand faut-il aller où?

En garde !

Faire appel à un courtier peut être dangereux, car les risques d’arnaques sont élevés. Pour ne pas tomber dans ce type de piège, confie ton dossier à un courtier fiable et reconnu. Ainsi, tu n’auras pas de mauvaises surprises et tes chances d’obtenir un prêt seront encore plus élevées.

 

 

logo banque nationale de belgiqueLe P2P ou le PAP: ta dernière carte

Si aucune banque et institution financière ne veulent t’accorder un prêt, il reste le prêt entre particuliers. Bien que ce type de crédit soit jugé dangereux avec un risque élevé de se faire arnaquer, il existe de nombreuses façons de ne pas tomber dans les pièges. Par ailleurs, il comporte aussi de multiples avantages : la procédure est simple et rapide, il y a moins de conditions et c’est plus accessible.

Si tu souhaites tenter ta chance, fais très attention et choisis uniquement des plateformes fiables comme Mozenno. Et concernant les différentes astuces pour différencier les offres sérieuses des arnaques, j’en parle dans mon autre article Tout savoir sur le prêt entre particuliers.

Concernant la nature de ton crédit intérimaire en Belgique

Même si tu as tout à fait le droit de demander n’importe quel type de prêt (crédit affecté, prêt personnel, prêt immobilier et autres), tu dois savoir que ton choix pourrait affecter la décision du banquier. En effet, à cause d’un mauvais choix, le créancier pourrait refuser ta demande et ce serait vraiment dommage. Pour éviter ce gâchis, voici quelques conseils.

  • Il est préférable d’opter pour les crédits affectés, destinés à financer des projets précis : l’achat d’une nouvelle voiture, le paiement des factures ou l’achat d’un four pour préparer de délicieux repas pour ta petite famille …
  • Il faut éviter de contracter un crédit pour financer des dépenses superficielles. Au cas où tu pensais utiliser ton prêt pour partir en vacances, tu vas devoir y renoncer.
  • Dans le cas d’un crédit pour l’achat d’un bien immobilier, il est conseillé de rester réaliste et raisonnable quant au choix du bien à acquérir. Eh oui, tu devras donc faire une croix sur la villa avec piscine !

Bien que la procédure de demande d’un crédit pour intérimaire soit plus longue et plus difficile, il existe quand même de nombreuses solutions pour satisfaire tout le monde, peu importe son profil et ses besoins. Tu peux également te renseigner auprès de ton agence d’intérim. Grâce à un partenariat avec des banques, certaines agences proposent des crédits aux employés. J’espère que mes conseils te seront utiles et que tu pourras bientôt recevoir d’excellentes nouvelles de ta banque !