Trouvez le meilleur taux pour votre crédit en Belgique

Utilisez notre outil de comparaison de crédits en Belgique pour trouver le meilleur taux pour votre prêt et économiser de l’argent.

Crédit entre particuliers en Belgique

: Ce que vous devez savoir !

Des fins de mois difficiles, des projets urgents à financer ; il faut bien chercher de l’aide quelque part quand les revenus ne sont plus suffisants. Mais vers qui peut-on se tourner ? La banque évidemment ! Le seul bémol c’est que ces institutions sont plutôt sélectives et certains profils risquent d’être mis sur la touche. Tu fais partie de ces exclus du système bancaire?

Pas de bol !

Heureusement que ce bon vieux prêt entre particuliers, appelé également P2P ou PAP, existe toujours pour te sortir du pétrin. Mais là encore, tu auras besoin d’un coup de pouce pour t’y retrouver, car le monde du prêt entre particuliers en Belgique est assez complexe. Petit veinard, tu es au bon endroit !  J’en connais un rayon dans ce domaine et je me ferai un plaisir de te renseigner et de t’aider à éviter les arnaques. Sans plus tarder, mettons-nous au boulot.

 

Demande de crédit refusé : pourquoi ?

Plusieurs raisons peuvent te pousser à opter pour un prêt entre particuliers. Soit c’est un choix personnel, soit aucune banque ne peut accéder à ta demander. Dans le second cas, avant que tu n’ailles te plaindre auprès de tes potes en traitant ton banquier de « sans cœur », il serait préférable que je t’explique d’abord les raisons de ce refus.Crédit refusé

Tu dois savoir que les crédits bancaires ne sont nullement des œuvres de bienfaisance. Si ton banquier te prête de l’argent, c’est pour en gagner également, ce qui explique les intérêts et les divers frais. Pour ne pas perdre son temps et son argent, le créancier doit toujours vérifier ton dossier. Pour avoir la certitude de ta solvabilité, il n’hésitera pas à demander un tas de justificatifs qu’il étudiera minutieusement. Ensuite, il déterminera le taux d’intérêt qui dépendra du niveau de risque encouru. La formule est simple : plus ton dossier est douteux, plus le coût de ton emprunt est élevé.

Ce n’est pas tout

Il existe aussi des profils qui sont automatiquement bannis en matière de crédit. C’est le cas des interdits bancaires, des fichés à la banque nationale Belgique et des surendettés. C’est ton cas ? Tu risques d’avoir des difficultés à trouver une banque pour ton prêt. Comprends-le, le banquier n’a rien contre toi, c’est juste dans son intérêt. Et quand on y pense bien, c’est également pour ton bien. En effet, tu te mettrais dans de beaux draps en voulant contracter un nouveau prêt alors que tu es déjà en situation de surendettement.

Le prêt entre particuliers : un choix ?

S’il y en a qui galère à la recherche d’une banque, il y a ceux qui ne veulent pas avoir affaire au système bancaire. Eh oui, il faut avouer que les banques ne sont pas toujours d’un charme avec leurs processus interminables, les conditions à n’en plus finir et les paperasses. Si c’est ton choix de ne pas avoir recours à un prêt bancaire, je te comprends et je valide entièrement.

Je m’explique

Que ce soit un choix ou une obligation, il faut avouer que le prêt entre particuliers est plutôt avantageux. Premièrement, la démarche est simplifiée et tu n’auras pas forcément besoin de fournir des tas de documents. Et avec moins de procédure, tu pourras rapidement obtenir les fonds. C’est pour cela que ce type de prêt est la meilleure option pour les besoins urgents d’argent.

Deuxièmement, il y a de fortes chances que tu trouves un crédit à taux zéro, surtout si ton créancier est un proche. Et les coûts d’un P2P sont souvent plus abordables, car il n’y a pas de frais d’intermédiation bancaire. Sans oublier que toutes les démarches peuvent se faire en ligne, donc tu n’auras pas besoin de faire des allers-retours. Enfin, toutes les modalités de remboursement sont librement définies par les deux parties. Et il est plus facile de négocier avec un particulier alors qu’un banquier a l’habitude d’imposer. En somme, le PAP te permet de faire des économies de temps, d’énergie et d’argent.

Attention !

Il est de mon devoir de t’avertir : le prêt entre particuliers n’est pas sans danger. Avec des non professionnels, tu n’es pas à l’abri des surprises et des arnaques. Il y a bel et bien des personnes malveillantes qui tenteront de faire des offres alléchantes pour te soutirer du fric. Mais pas de panique ! Un peu plus bas je te donnerais des conseils et astuces pour reconnaitre les fausses annonces et pour ne pas tomber dans les pièges. Maintenant finis le blabla, passons aux choses sérieuses.

Le prêt entre particuliers : C’est quoi ?

Le prêt entre particuliers, comme son nom l’indique, permet à un particulier d’emprunter de l’argent, auprès d’un ou plusieurs particuliers sans passer par les banques et les institutions de crédit. C’est aussi simple ! Le P2P peut être un prêt personnel destiné au paiement de n’importe quelles dépenses : l’achat d’un nouveau four à micro-ondes, la réparation de la voiture ou le paiement d’une formation. Bref, tu peux faire ce que tu veux avec la somme obtenue et le plus intéressant c’est que tu n’as pas à fournir un justificatif d’utilisation pour obtenir le prêt. Les investisseurs privés sont plutôt cools, non ? Par ailleurs, il y a de plus en plus d’investisseurs qui acceptent de financer des projets professionnels.

Comment ça marche ?

Tu dois commencer par choisir le type d’emprunt que tu souhaites faire : est-ce un prêt personnel ou professionnel ? Selon tes besoins, il existe des plateformes sur lesquelles tu devrais t’inscrire. Pour un crédit à la consommation, Mozzeno est une bonne option. Pour ce qui est du financement des projets professionnels (on parle de crowdfunding ou crowdlending), tu peux t’inscrire sur des sites tels que Crowd’in. Après la création d’un compte, il faut envoyer la demande de prêt qui sera ensuite étudiée par les responsables de la plateforme. Si tu es solvable, tu seras recontacté par un investisseur privé et vous pourrez discuter afin de trouver un terrain d’entente.

Si vous vous mettez d’accord, vous fixerez ensemble les modalités de remboursement. Il y a des prêteurs qui prêtent pour rendre service uniquement et ils n’exigent donc aucun intérêt. C’est rare, mais je croise les doigts pour que tu tombes sur ce type de créancier. Si par malchance tu tombes sur un prêt avec intérêt, fais attention à ce que le taux fixé ne dépasse pas le taux d’usure.

Et les obligations ?

Ce n’est pas parce que tu n’as pas recours au système bancaire que tu peux faire ce que tu veux. Prêteurs et emprunteurs ont des obligations et l’une des plus importantes est de mettre l’accord par écrit. Pour cela, il faut rédiger une reconnaissance de dette où les termes de l’emprunt figureront. Entre autres, tu devras y mentionner l’identité des deux parties, le montant du crédit et les modalités de remboursement (durée, montant des intérêts, mode de versement de la somme …).

Qui peut en bénéficier ?

C’est certainement la meilleure nouvelle de la journée : le prêt entre particuliers est accessible à tout le monde. Il faut simplement être majeur et avoir un revenu régulier. Peu importe si tu es fiché à la Banque nationale ou surendetté, tu trouveras toujours un particulier qui te tendra la main. Il y a de nombreuses plateformes sur la toile. Il suffit de trouver la bonne adresse et de monter un dossier solide.

Revenons-en aux risques

Loin de moi l’idée de plomber l’ambiance mais il faut que nous abordions plus en détail les risques du prêt entre particuliers. Comme il a été dit précédemment, la toile est infestée de personnes malveillantes et si c’est la première fois que tu fais une demande de PAP en Belgique, il y a de fortes chances que tu te fasses avoir.

Ça sent le traquenard …

Si le prêteur demande le paiement d’un quelconque frais de dossier avant l’étude et la validation du prêt, il faut se méfier. Il est fortement conseillé de ne jamais payer des frais avant le déblocage des fonds. D’ailleurs selon la loi, les prêts entre particuliers sont sans frais (à l’exception des intérêts). Souvent, ces personnes veulent simplement te soutirer de l’argent. Une fois le versement effectué, elles disparaîtront de la circulation et tu ne pourras plus rien faire. Par prudence, il faut aussi éviter de communiquer tes coordonnées si tu as encore des doutes sur l’authenticité de l’offre.

Comment détecter les offres frauduleuses ?

Pour commencer, il faut arrêter d’être naïf. Si une offre paraît trop belle pour être vraie, c’est que ça l’est ! Sérieusement, si quelqu’un propose un crédit avec le taux le plus bas du marché ainsi que des conditions de remboursement alléchantes, il faudra se poser la question : « qu’est-ce qu’il gagne donc dans cette affaire? »

Ensuite, il faut se méfier des annonces qui se retrouvent par miracle dans ta boîte électronique, des discours et des soi-disant témoignages sur des prêteurs sérieux. Tu es certainement déjà tombé sur ces textes et tu es certainement du même avis : ils n’aspirent pas confiance.

Il y a également des indices qui devraient te mettre la puce à l’oreille. Ce sont des détails, mais ils permettent vraiment de faire la différence donc sois attentif. C’est une arnaque si :

  • l’offre se trouve sur un site qui n’est pas sécurisé : l’adresse du site ne commence pas par « https:// »
  • l’annonce est insérée dans un commentaire d’articles ou sur des publications d’autres personnes sur les réseaux sociaux et les forums
  • l’annonce est truffée de fautes d’orthographe

Tu ne veux pas prendre de risque ?

Rassure-toi, je ne me contente pas d’énumérer les problèmes. Je propose également des solutions. Pour ne courir aucun risque, je te conseille de faire une demande de crédit auprès de tes proches : des membres de ta famille, des amis de confiance, une connaissance. De cette façon, ce sera moins onéreux, plus simple et plus rapide. Toutefois, même s’il s’agit d’un crédit dans le cadre familial, il faudra toujours rédiger un contrat sous seing privé pour prévenir les guéguerres. Une lettre manuscrite de reconnaissance de dette fera également l’affaire.

Les sites de prêt entre particuliers : une alternative

Étant donné que de nos jours, il n’est plus aussi facile d’obtenir un crédit auprès de ses proches, il faut prévoir une solution de secours. Dans ce cas, pensez aux plateformes de P2P. Ces dernières mettent en relation les investisseurs privés et les emprunteurs. Elles ont une politique bien définie et elles établissent des démarches et des règles pour protéger les deux parties des fraudes. Mais là encore, il faudra être prudent et bien choisir son site.

Quels sont les sites fiables pour un prêt entre particuliers en Belgique ?

En recherchant sur le net « site de prêt entre particuliers sérieux en Belgique », tu obtiendras des tas de résultats, tellement il y en a. Avec autant d’options, tu risques d’avoir du mal à faire le tri et à trouver le site le plus crédible. Voici donc une bonne adresse pour tes demandes de financement.

Mozzeno : de multiples options

Mozzeno est l’une des meilleures options. Il s’agit d’une institution financière qui permet d’obtenir différents types de prêts : crédit auto, prêt rénovation, prêt mariage, prêt décoration, prêt vacances, prêt études. En fonction du profil du demandeur, il est possible d’emprunter jusqu’à 30.000€. Quant à la durée de remboursement, elle s’effectue sur 12 à 60 mois, selon le montant emprunté et la capacité de l’emprunteur.

Quels que soient tes soucis financiers et ton profil, tu peux compter sur les particuliers et internet pour t’aider. Et si après une ou deux demandes, tu ne trouves pas d’investisseur, ne baisse pas les bras. Peut-être que tu n’as pas choisi le bon site ou que ta demande n’a pas été correctement formulée. Persévère ! Je suis certain que sur les 7 milliards d’habitants de ce monde, tu finiras par trouver le prêteur fiable et compréhensif dont tu as besoin. Et si tu as besoin d’un coup de main, tu peux également faire appel à un courtier en crédit.

Le Prêt entre particuliers : C’est quoi ?

Le prêt entre particuliers, comme son nom l’indique, permet à un particulier d’emprunter de l’argent, auprès d’un ou plusieurs particuliers sans passer par les banques et les institutions de crédit. C’est aussi simple !

Le P2P peut être un prêt personnel destiné au paiement de n’importe quelles dépenses : l’achat d’un nouveau four à micro-ondes, la réparation de la voiture ou le paiement d’une formation. Bref, tu peux faire ce que tu veux avec la somme obtenue et le plus intéressant c’est que tu n’as pas à fournir un justificatif d’utilisation pour obtenir le prêt. Les investisseurs privés sont plutôt cools, non ?

Par ailleurs, il y a de plus en plus d’investisseurs qui acceptent de financer des projets professionnels.

Comment ça marche ?

Tu dois commencer par choisir le type d’emprunt que tu souhaites faire : est-ce un prêt personnel ou professionnel ? Selon tes besoins, il existe des plateformes sur lesquelles tu devrais t’inscrire. Pour un crédit à la consommation, Mozzeno est une bonne option. Pour ce qui est du financement des projets professionnels (on parle de crowdfunding ou crowdlending), tu peux t’inscrire sur des sites tels que Crowd’in. Après la création d’un compte, il faut envoyer la demande de prêt qui sera ensuite étudiée par les responsables de la plateforme. Si tu es solvable, tu seras recontacté par un investisseur privé et vous pourrez discuter afin de trouver un terrain d’entente.

Si vous vous mettez d’accord, vous fixerez ensemble les modalités de remboursement. Il y a des prêteurs qui prêtent pour rendre service uniquement et ils n’exigent donc aucun intérêt. C’est rare, mais je croise les doigts pour que tu tombes sur ce type de créancier. Si par malchance tu tombes sur un prêt avec intérêt, fais attention à ce que le taux fixé ne dépasse pas le taux d’usure.

Et les obligations ?

Ce n’est pas parce que tu n’as pas recours au système bancaire que tu peux faire ce que tu veux. Prêteurs et emprunteurs ont des obligations et l’une des plus importantes est de mettre l’accord par écrit. Pour cela, il faut rédiger une reconnaissance de dette où les termes de l’emprunt figureront. Entre autres, tu devras y mentionner l’identité des deux parties, le montant du crédit et les modalités de remboursement (durée, montant des intérêts, mode de versement de la somme …).

Qui peut en bénéficier ?

C’est certainement la meilleure nouvelle de la journée : le prêt entre particuliers est accessible à tout le monde. Il faut simplement être majeur et avoir un revenu régulier. Peu importe si tu es fiché à la Banque nationale ou surendetté, tu trouveras toujours un particulier qui te tendra la main. Il y a de nombreuses plateformes sur la toile. Il suffit de trouver la bonne adresse et de monter un dossier solide.

Revenons-en aux risques

Loin de moi l’idée de plomber l’ambiance mais il faut que nous abordions plus en détail les risques du prêt entre particuliers. Comme il a été dit précédemment, la toile est infestée de personnes malveillantes et si c’est la première fois que tu fais une demande de PAP en Belgique, il y a de fortes chances que tu te fasses avoir.

Ça sent le traquenard …

Si le prêteur demande le paiement d’un quelconque frais de dossier avant l’étude et la validation du prêt, il faut se méfier. Il est fortement conseillé de ne jamais payer des frais avant le déblocage des fonds. D’ailleurs selon la loi, les prêts entre particuliers sont sans frais (à l’exception des intérêts). Souvent, ces personnes veulent simplement te soutirer de l’argent. Une fois le versement effectué, elles disparaîtront de la circulation et tu ne pourras plus rien faire. Par prudence, il faut aussi éviter de communiquer tes coordonnées si tu as encore des doutes sur l’authenticité de l’offre.

Comment détecter les offres frauduleuses ?

Pour commencer, il faut arrêter d’être naïf. Si une offre paraît trop belle pour être vraie, c’est que ça l’est ! Sérieusement, si quelqu’un propose un crédit avec le taux le plus bas du marché ainsi que des conditions de remboursement alléchantes, il faudra se poser la question : « qu’est-ce qu’il gagne donc dans cette affaire? »

Ensuite, il faut se méfier des annonces qui se retrouvent par miracle dans ta boîte électronique, des discours et des soi-disant témoignages sur des prêteurs sérieux. Tu es certainement déjà tombé sur ces textes et tu es certainement du même avis : ils n’aspirent pas confiance.

Il y a également des indices qui devraient te mettre la puce à l’oreille. Ce sont des détails, mais ils permettent vraiment de faire la différence donc sois attentif. C’est une arnaque si :

  • l’offre se trouve sur un site qui n’est pas sécurisé : l’adresse du site ne commence pas par « https:// »
  • l’annonce est insérée dans un commentaire d’articles ou sur des publications d’autres personnes sur les réseaux sociaux et les forums
  • l’annonce est truffée de fautes d’orthographe

Tu ne veux pas prendre de risque ?

Rassure-toi, je ne me contente pas d’énumérer les problèmes. Je propose également des solutions. Pour ne courir aucun risque, je te conseille de faire une demande de crédit auprès de tes proches : des membres de ta famille, des amis de confiance, une connaissance. De cette façon, ce sera moins onéreux, plus simple et plus rapide. Toutefois, même s’il s’agit d’un crédit dans le cadre familial, il faudra toujours rédiger un contrat sous seing privé pour prévenir les guéguerres. Une lettre manuscrite de reconnaissance de dette fera également l’affaire.

Les sites de prêt entre particuliers : une alternative

Étant donné que de nos jours, il n’est plus aussi facile d’obtenir un crédit auprès de ses proches, il faut prévoir une solution de secours. Dans ce cas, pensez aux plateformes de P2P. Ces dernières mettent en relation les investisseurs privés et les emprunteurs. Elles ont une politique bien définie et elles établissent des démarches et des règles pour protéger les deux parties des fraudes. Mais là encore, il faudra être prudent et bien choisir son site.

Quels sont les sites fiables pour un prêt entre particuliers en Belgique ?

En recherchant sur le net « site de prêt entre particuliers sérieux en Belgique », tu obtiendras des tas de résultats, tellement il y en a. Avec autant d’options, tu risques d’avoir du mal à faire le tri et à trouver le site le plus crédible. Voici donc une bonne adresse pour tes demandes de financement.

Mozzeno : de multiples options

Mozzeno est l’une des meilleures options. Il s’agit d’une institution financière qui permet d’obtenir différents types de prêts : crédit auto, prêt rénovation, prêt mariage, prêt décoration, prêt vacances, prêt études. En fonction du profil du demandeur, il est possible d’emprunter jusqu’à 30.000€. Quant à la durée de remboursement, elle s’effectue sur 12 à 60 mois, selon le montant emprunté et la capacité de l’emprunteur.

Quels que soient tes soucis financiers et ton profil, tu peux compter sur les particuliers et internet pour t’aider. Et si après une ou deux demandes, tu ne trouves pas d’investisseur, ne baisse pas les bras. Peut-être que tu n’as pas choisi le bon site ou que ta demande n’a pas été correctement formulée. Persévère ! Je suis certain que sur les 7 milliards d’habitants de ce monde, tu finiras par trouver le prêteur fiable et compréhensif dont tu as besoin. Et si tu as besoin d’un coup de main, tu peux également faire appel à un courtier en crédit.